• Et pendant ce temps, Romane grandit...et la petite graine dans Lilia aussi...

    Temps ensoleillé, moral parfait, petite fille jolie, Lilia de bonne humeur...Tout ce qu'il faut.


    1 commentaire
  • Tous d'abord, je suis née près d'A***, j'étais la première de mes parents. Je peux dire que j'ai vécu d'excellent moments dans ma première maison, qui était fort grande et sympathique. J'avais une chambre spacieuse, des poupées, un dînette, des baignoires pour les poupons. Lorsque mon frère vint au monde, il s'empara lui-même de mes jouets et venait, sans remord, dans ma chambre. Nous jouions aux voitures, au docteur, à papa et maman, nous avions une grande complicité. Mon frère a toujours ri (et ri encore !) de me voir jouer avec les mains. C'était une grande passion pour moi, je jouais avec mon corps, mes mains, mes pieds. C'est dans cette grande chambre que je vécus aussi mes premiers moments de ma vie sexuelle, avec mon vieux nounours...qui disparut un jour...snif.

    On déménagea ensuite mais pas bien loin de la première maison. Nous avons construit cette maison, j'étais heureuse. Je compris bien plus tard que j'appréciais encore mieux le confort de cette grande maison, l'enterrement de mon cochon d'inde, la balançoire, le batteur et le Perroquet de la voisine qui parlait.

     

    J'avais mon petit ami avec qui il était déjà question de mariages et d'enfants (3 plus précisément !) J'éprouverais aussi une grande admiration pour une fille, prénommée Aurore me semble t il, une grande amie à ma cousine. Je lui disais « ma préférée c'est elle, c'est la plus belle » J'avais remarqué son visage lorsque je pataugeais (à 9 ans) dans la piscine miniature de ma nourrice, gênée d'être en culotte, je l'avais vu me sourire. Je garde encore son sourire d'enfant dans mes souvenirs, pourtant Dieu sait qu'elle aussi a dû changer de visage...


    1 commentaire
  • J'aimerais sincérement parler de mon enfance ; mes premières amours, mes amitiés, mes parents.

    Seulement je ne sais pas si j'en serais capable, si je serais capable de me souvenir de tous ces moments magnifiques que j'ai vécus durant des années. Sans compter les difficultés qui ont mis du piment dans ma vie.

    J'aimerais aussi écrire sur mon homosexualité, mon adolescente, les filles et les garçons, les bisous, les caresses et mes durs passages à vide.

    J'ai eu envie de mourir, oui, parce que j'étais une enfant homosexuelle, gay, lesbienne, guine, gouine...J'étais tous ça et je ne voulais pas l'être.

    J'ai fini par l'accepter. Je pense que ces passages là pourraient aider les adolescents (et les adultes) qui ont une sexualité différente de leur parent !

    Après la naissance de ma fille, ou durant le mois de septembre, j'essaierais d'écrire avec quelques détails, ces moments de ma vie qui m'ont permis de vivre aujourd'hui. Qui me permettent de vivre pleinement ma vie de femme à femme et de mère ...


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique