• La maternité

    Je suis hautement satisfaite de cette maternité qui nous propose, la nuit, de garder l'enfant ou pas. J'ai eu le courage de la prendre avec moi la première nuit et cette nuit je la prendrais aussi, malgré mon épuisement physique...et moral. Le premier jour, cette nuit, lors des premières tétées, j'avoue que j'étais assez perdue mais je m'y fais. J'ai montré les gestes simples à faire à la seconde mère et bien sûr, au père qui s'en faisait une joie ! Peu de gens ont remarqué la présence de mon amie Lilia comme une éventuelle relation amoureuse et j'ai préféré m'abstenir de leur en parler. Lorsqu'il n'y avait pas la famille et les amies qui regardaient notre être cher avec gaieté, on se sent plus tranquille. On a lavé le bébé. Pour moi, c'est un moment fantastique. Je vois ce petit corps nu et je me rends compte de l'apparente fragilité de Romane mais aussi de son autonomie débutante. Je la vois gigoter et ça me fait sourire. Je m'imagine déjà relire tous ces premiers moments de sa vie ; ça restera au fond de moi. Je crois que je vis les plus beaux moments de ma vie. Rien ni personne ne pourra gâcher ce moment-là. Cependant, et parce que mon tempérament d'angoissée prend le dessus, j'ai très peur de la perdre. Quelque chose au fond de moi, me fait très peur. Elle vit dans notre monde maintenant, et c'est à nous tous de la protéger. Je suis incapable de savoir si oui, ou non je pourrais faire ça.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :