• Ma femme

    Il est difficile d'inscrire exactement quels sont mes désirs de femme. Je suis la femme d'une femme. C'est magnifique. Je crois qu'il n'y a pas plus beau qu'une femme. Lilia est une compagne magnifique, elle occupe ma vie depuis huit ans déjà, huit ans. Nous avons vécu tant de choses fantastiques ! Si l'on va par là, mon désir le plus fou, le plus beau, le plus logique aussi, c'est qu'elle reste la femme de ma vie. Qu'elle soit la femme de ma vie. La mère de mes enfants. Je pourrais écrire un roman sur elle, sur ces cheveux, ses gestes, ses vêtements, sa voix, sa douceur et sa peau. J'ai l'impression que je n'en finirais jamais. Lilia ne fait pas bien la cuisine, elle sourirait de me voir écrire ça. Elle ne connaît pas l'existence de ce blog, du moins pas encore. Je lui dirais un peu plus tard. Elle y mettrait certains commentaires, peut-être ne serait-elle pas d'accord avec mes idées et mes envies ? Nous avons cependant, des points communs qui permettent de bien se comprendre et cela depuis le début.

     

    Lorsqu'on ne vivait pas ensemble, c'était encore très différent, nous vivions des journées et des nuits sensationnelles, passionnelles et sensuelles, c'était plus que de l'amour, c'était même une passion, une obsession. J'avais l'impression d'avoir toujours envie d'elle. Elle avait l'impression d'avoir toujours envie de moi.

     

    En emménageant ensemble, nous avons appris à mieux nous connaître ; nous étions proches et lointaines. Je faisais la cuisine, elle, le ménage. Il n'y avait pas de machisme, il n'y avait pas de « va me chercher une bière » On se respectait l'une l'autre. Je ne cache pas nos nombreuses disputes, à cause de la panne du réfrigérateur, des sorties le soir, et puis du lit cassé. Nous avons cependant vécu d'excellentes histoires. Jeunes, nous aimions boire et fumer, actuellement, nous avons dû baisser la consommation d'alcool (moi arrêter !) ainsi que la consommation de tabac. Je sais que Lilia fume un peu mais elle est raisonnable. Elle le fait en mon absence pour ne pas me donner l'envie.

     

    Actuellement, je vois que le bébé qui vient peu à peu nous met la pression. Lilia court à droite à gauche pour les derniers achats. J'ai peur pour les fins de mois qui risquent, au début, d'être difficiles. Mes parents m'ont promis de m'aider en cas de soucis majeur. Je ne me fais pas de sang d'encre pour les habits de l'enfant, tout le monde a tendance à acheter cela, avec des peluches. Je ne parviens pas à m'enlever les images de bébé dans la tête. Quant à l'appréhension des maladies, j'en cauchemarde la nuit. Lilia me réveille car je pleure et je pousse des cris aigus. J'avoue que mon moral, aujourd'hui, n'est pas à son maximum. Tout le monde a hâte d'y être ; je crois.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Novembre 2005 à 19:04
    Je
    me reconnais à travers tes mots... plus que de l'amour, une passion, une obsession...c'est moi, c'est nous et j'ai le désir avec elle de faire la même chose que toi et ta compagne, c'est à dire emmenager ensemble. Ca fait un peu peur justement à ce niveau là, emmenager ensemble en ayant peur de l'habitude qui pourrait s'installer. Ton blogg me rassure, j'ai l'impression que tout est possible :) merci à toi
    2
    Vendredi 2 Décembre 2005 à 14:31
    Oui
    tout est possible, il suffit d'y croire. L'amour est très complexe, s'aimer aussi, que l'autre nous aime aussi. Je ne cache pas que parfois, il arrive que notre liaison reste douteuse, notre amour aussi, tout n'est pas tout beau, tout rose, à part au début. En emménageant ensemble, on prend le risque de dire "oui" à la personne pour la "vie" C'est un engagement magnifique. Vivre avec la personne qu'on aime, ce n'est pas seulement faire les courses et le ménage, c'est aussi parler, avoir une complicité permanente, c'est aussi se découvrir encore plus, faire partager certaines de ses passions. Pour rester "bien" c'est aussi rester parfois seule, prendre du temps pour soi, sans pour autant jeter l'autre. Oui, vivre ensemble, hétéro, homo, trans, c'est pour tout le monde pareil, et si l'on a confiance en la personne, on parviendra à vivre une merveilleuse histoire. J'espère que je resterais avec elle, et j'espère que tu pourrais vivre avec ta compagne, et que quelque chose de magnifique arrivera. Car un enfant est aussi une source de bonheur. Un bonheur en prime.
    3
    kok
    Vendredi 2 Décembre 2005 à 14:49
    Touchant
    je me sens concernée par tes mots car un jour viendra où je n'aurais pas besoin de faire le post du moment ,je n'aurai qu'à venir te relire___ bel espoir__ bel amour_ Baisers amis
    4
    Vendredi 2 Décembre 2005 à 15:14
    merci
    je crois que l'espoir est ce qui nous permet de vivre à tous, si un jour, nos espoirs disparaissent, nous n'aurons plus aucune envie, il nous resterait alors plus que des cordes pour nous pendre. J'ai appris grâce à ma vie, que nous devions réellement prendre tous ce que la vie nous donne, les bonnes et les mauvaises choses, même si ça peut faire très très mal. Je sais aussi qu'il y a des choses injustes dans ce monde, je ne me sens pas encore concernée, j'espère que ma fille, surtout, aura tout le bonheur du monde. Même si je sais aussi qu'elle aura des moments difficiles.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :